Lexique Cypraea

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Petit lexique illustré sans prétention pour aider les petits nouveaux et les autres! Pour une bonne compréhension: on regarde une Cypraea l' arrière vers soi, la bouche au large! N'hésitez pas à me faire part des améliorations possibles.

Albinisme: absence de dessin sur la coquille. Pas toujours une coquille blanche mais une coquille adulte qui n'a pas fait sa couleur. Ce terme est en soit une erreur de vocabulaire. Se dit pour les coquilles toutes blanches: f. howelli, melwardi. Devrait être utiliser pour des coquilles faisant un dessin blanc au lieu de sa couleur normale.Voir: leucistisme.

Apex: début (sommet) de la coquille à l'arrière comprenant la protoconque et les spires avant le dernier tour; pas toujours visible.

Apical: adjectif, en rapport avec le sommet, l'apex (protoconque, spire, suture....)

Base, basal: dessous de la coquille limitée par les bords ou marges.

Bande: partie transversale colorée de la coquille. On ne compte que les colorées.

Bec: partie de la coquille en avant du dos

Bossue, humped: coquille au dos particulièrement élevé. Systématique chez certaines (C.mauritiana, C.stercoraria). Exceptionnel chez d'autres (C.grayana, histrio....) taxonée ''f.Westralis''

Bouche: partie avant de l'ouverture souvent plus évasée.

Bulliforme: développement au stade du dernier tour sans la base.

Cal labial ou labral: surépaisseur du côté gauche de la base (rare).

Cal columellaire: surépaisseur au milieu du côté droit de la base.

Callosité: Surépaisseur de nacre sur les bords ou sur la base. voir nodulosité, marche,marginé

Columelle: partie axiale intérieure de la coquilles enroulée en spirale.

Deltoïde: Forme de coquille à 4 pans vue de dessus.

Dent columellaire: dents situées sur la partie columellaire de la base

Dent labiale ou labrale: dents situées sur la partie labiale (lèvre) ou labrale (labre) de la base.

Dernier tour, test: ensemble extérieur de la coquille.

Dos, dorsal: partie de la coquille limitée par les bords ou marges.

Endémique, endémisme. Vivant dans un seul endroit au monde.

Fossettes: petits creux successifs le long de la marge

Griseifformis, griseoviridis: Forme blanche, laiteuse de certaines coquilles. Ex coquilles vertes qui passent avec le temps.

Juvénile: stade de développement: légère, apex apparent, base présente.

Lèvre: bord de l'ouverture côté labial.

Lacune, lacunae, lacuna: trou, absence de dessin de forme circulaire

Leucistisme: Excès de pigments blancs. Explications

Ligne du manteau ou ligne dorsale: ligne sur le dos séparant les deux lobes. C'est là que les deux parties du manteau se rejoignent.

Linéole: trait plus ou moins droit dans le sens de la longueur.

Manteau: partie molle de la bête fabriquant la coquille et le dessin.

Marche: épatement de la base de la coquille formant un rebord, un bourrelet.

Marginé: affublée d'un bord proéminent

Mélanisme, mélanisation: Dérèglement de la bête entrainant un surplus de dessins qui se recouvrent les uns, les autres. Excès de mélanine.

Métis: en cours de nigérisation.

Moucheture: petits points blancs ou noirs.

Niger, nigérisation: autre terme pour mélanisme car elles deviennent toute noire.

Nodulosité, nodosité: aspérités, creux et bosses répartis autour, sur et sous la coquille sensibles au toucher.

Ocelle: rond souvent blanc habité d'un point foncée.

Ombiliqué: apex, protoconque enfoncé

Oliviforme: développement au stade de la columelle.

Ouverture: se dit pour la partie ouverte de la base.

Péristome: partie renflée de la columelle visible à l'intérieur de la coquille. La columelle se termine par la fossula.

Persillage: très petits points, traits, foncés répartis autour de la coquille entre le dos et la base.

Protoconque, protoconche: En bon français ''une protoconque''. Coquille larvaire plus ou moins visible suivant les espèces, au sommet de l'apex souvent réduite à un point.

Pustule: petits points en relief.

Pyriforme: en forme de poire

Radula: ensemble des dents de l'animal sous forme de ruban servant a se nourrir par un mouvement de va-et-vient.

Réticulation ouverte, fermée: dessin plus ou moins dense parsemé de trous ronds fermés ou ouverts faisant penser à un filet. Ces ''trous'' correspondent aux papilles du manteau.

Rhomboïde: qualificatif donné par les anglophones pour une forme de coquille à 4 ou 6 pans vue de dessus (losange)

Rostré, rostration: Extension des extrémités et/ou des bord, de la base de la coquille.

Siphon antérieur: ouverture tout à l'avant.

Siphon anal ou postérieur: ouverture tout à l'arrière.

Spire: enroulement entre la protoconque et le dernier tour.

Strie,strié: ''dents'' très fines et nombreuses sur le péristome ou la fossula.

Subjunior: stade de croissance: coquille légère, base terminée, apex apparent, début d'ornementation.

Suture: partie entre deux tours de la spire, peu utile pour les Cypraea mais beaucoup plus pour les Olives et les Cônes.

Tache basale: de une à quatre suivant les espèces.

Tache marginale: taches ou points sur le bord pouvant déborder sur la base

Taches terminales: taches présentes sur le bec ou sur la spire.

Test: coquille par elle même dans sa globalité

Testophyle, testologue: ancien nom des conchyolophyles et conchyolologues

Tubercule: aspérités rondes sur la coquille et/ou le bord apparaissant sur des spécimens matures ou particulièrement accomplis.

ventre, ventral: dessous de la coquille, base.

Verdisme, verte: coloris vert qui va du voile à l'opaque recouvrant le dessin originel. Dure quelques temps puis passe au blanc/crème. Voir griseifformis. Ce vert est de la chlorophylle fixée par des cyanobactéries, laquelle chlorophylle disparaît avec le temps car la coquille sèche et manque de lumière.

Westralis (f.): forme bossue de Cypraea histrio décrite par Iredale 1935. Cette appellation commence a être appliquée aux Cypraea développant exceptionnellement cette forme.


Galerie